11 décembre 2014

Assurances 2015 : comment êtes-vous assurés



Voici le compte-rendu de la réunion "Assurances" qui a eu lieu le vendredi 21 novembre dernier, veille de notre Assemblée Générale, à Saint Léopardin d'Augy.
Il s'en suivra une phase d'études avec la MACIF et nos spécialistes pour une diffusion des réponses dans les meilleurs délais.
Cordialement
  
Michel BAZIN
Président d'EquiLiberté

02 décembre 2014

Le P'tit Journal de l'ATEF (mise à jour le 2/12 2014)






L'info sur le net de l'ATEF,  4000 pages vues du P'tit Journal et un total de 136 000 pages vues sur ce blog depuis 2007.

Presse Equine - Crise : se séparer de son cheval… dans la douleur ?

Par Amélie Tsaag-Valren. www.cheval-savoir.com

N°49 Déc

On se souvient de l'hiver 2010-2011 où, faute de moyens, plus de 20 000 chevaux avaient été abandonnés dans la nature par leurs propriétaires, en Irlande. L'histoire se répète à l'approche de cet hiver en Angleterre, où la princesse Anne va jusqu’à suggérer l’acceptation de l’hippophagie pour donner une nouvelle valeur économique aux chevaux, et mettre un terme aux abandons et aux maltraitances. Dès 2014, un drame similaire pourrait frapper la France si rien n’est fait en faveur de la filière équestre…
L’ « équitaxe », point d’origine d’une hécatombe équine ? La prévision n’a rien d’alarmiste, puisque les Iles britanniques sont déjà le théâtre d’un véritable drame. Avec la crise financière, plus de 20 000 chevaux (estimation basse, le chiffre monte jusqu’à 100 000 selon les témoins) - avaient été... abandonnés par leurs propriétaires, tout simplement laissés dans la nature à l’approche de l’hiver 2010-2011. Dans un pays où l’hippophagie est taboue et où la filière viande n’existe pas, les propriétaires de chevaux avaient choisi cet ultime recours, faute de moyens de régler pensions et demi-pensions, frais vétérinaires et alimentation. Beaucoup d’animaux sont morts de faim et de froid.


30 novembre 2014

Presse équine - L’économie équestre en berne, les chevaux en souffrance…

Par Amélie Tsaag-Valren
http://www.cheval-savoir.com N°58


Les dernières statistiques de la filière viennent tristement confirmer ce que l’on pressent depuis des mois. Un encaissement difficile de la TVA, des statistiques moroses, des budgets resserrés et une baisse de l’élevage... Des problèmes qui conduisent à prendre les chevaux en otage pour en faire des victimes de la crise économique. Mais la jeune génération semble bien décidée à changer les choses. Analyse et enquête.
« Baisse, repli, recul »… les dernières statistiques de la filière équestre ressemblent à la longue énumération d’une déprime chronique. Seules les enchères de galopeurs s’envolent et tiennent le haut du pavé, creusant de plus en plus l’écart entre un milieu d’élite internationalisé qui ne connaît pas de crise, et le reste du monde équestre français en souffrance. Personne n’est épargné, surtout pas les chevaux qui voient s’effriter là leurs derniers remparts de protection...

Nous avions malheureusement anticipé les abandons dès l’an dernier : entre le refus de l’abattoir et celui d’un équarrissage trop coûteux, certains propriétaires choisissent d’abandonner leurs chevaux dans la nature. Alors que les annonces du type « donne cheval contre bons soins » étaient rarissimes voici une dizaine d’années, elles fleurissent aujourd’hui sur les sites d’échanges et de ventes entre particuliers, parmi les chats, chiens et lapins nains.
Les associations de protection animale ont toutes, sans exception, enregistré des hausses de demandes d’accueil
Le coût de l’équarrissage et des soins conduit à considérer les chevaux âgés « non mangeables » comme dépourvus de toute valeur autre qu’affective. Et leurs propriétaires se montrent de moins en moins regardants sur l’acquéreur.

24 novembre 2014

26 ème Assemblée Générale 2014

La 26 ème AGATEF s'est tenue salle du Bas-Rhin à La Flèche, les membres de l'association sont venus entourer de leur amitié le bureau, pour ce rendez-vous annuel statutaire.
  • Bilan moral des activités par le président Laurent Roissé sur les activités de l'année 2014, les sorties, les randos, agrémenté de nombreuses photos.
  • Le bilan financier fut exposé par Isabelle Pasquet, sans surprise la gestion 2014 est exemplaire comme les années précédentes.
  • Daniel Chauvière président du CDTE 72, et membre de l'ATEF fit une intervention sur les activités proposées par le CDTE 72.
  •  Le calendrier des activités 2015 fut présenté par Véronique Charretier, il est comme chaque année déjà bien étoffé, il sera communiqué aux membres très prochainement.
  • Yves Hurtaud présenta le projet de la journée "Equ'Histoire en selle" du 20 juin 2015, un projet de spectacle d'une école flèchoise du GUERONCIN, en partenariat avec les membres et cavaliers de l'ATEF, qui sont sollicités pour effectuer une présentation de "Méli-Mélo"en selle. 
Ce spectacle aura lieu sur le terrain d'entraînement de l'association, où sera construit une scène pour les élèves, dans la carrière où ils évolueront, accompagnés des chevaux et de leur cavalier.

Un château fort en bois servira de décor, réalisé par les bénévoles des écoles flèchoises. Gros projet, dores et déjà les cavaliers de l'ATEF sont sollicités pour des entraînements sur le terrain dès le mois de janvier, afin que ce "Méli-Mélo", soit le jour J, aussi limpide et harmonieux que possible. Un nombre très important de visiteurs sont attendus, un chiffre de 2000 visiteurs a été avancé, la logistique et la sécurité, étant entièrement assurées par l'école du GUERONCIN. Un projet mené tambour battant par notre ami Yves, toujours partant pour de nouvelles aventures.
  • Les élections du bureau et renouvellement n'ont pas apportées de nouveautés, à noter le départ de Fabienne Plaetevoet, après de nombreuses années au secrétariat du bureau, en mission de gestion des Licences FFE. Qu'elle soit aussi remerciée ici, pour toutes ces années de bons et loyaux services.
  • La soirée s'est terminée dans la bonne humeur par un repas pris en commun.
Texte Patrick Huet - Photos Yves Hurtaud


26 octobre 2014

Brain sur l'Authion

Cette année encore, toute l'équipe de l'Amicale de Brain a su nous recevoir, avec un parcours plus long (27 km) et toujours aussi agréable, de magnifiques allées où une douzaine de cavaliers ont pu lâcher leurs montures dans des galops de folies. La traditionnelle pause avec toujours de bons petits remontant pour repartir de plus belle vers de nouveaux paysages, anciens marécages devenus de grandes étendues de prés ou se plaisent à brouter, vaches, veaux, chevaux et moutons. Nous étions accompagné d'un attelage, de courageux vététistes et de marcheurs, le soleil et la surprenante chaleur d'automne était aussi au rendez-vous, quel beau mélange pour passer un agréable dimanche, après une bonne soupe et un pot au feu (de saison), tout le monde est rentré chez sois, avec je l'espère l'envie de revenir l'année prochaine.
Merci aux organisateurs de cette journée sympathique et pleine de bonne humeur.
A bientôt.
Véro


12 septembre 2014

Chez Fabie à Châteauneuf sur Sarthe

Dimanche 7 septembre 15 cavaliers, et 28 personnes au pique nique se sont retrouvées à Châteauneuf sur Sarthe, à l'invitation de Fabie pour la traditionnelle rando devenue un rendez annuel incontournable.

Dans une ambiance décontractée, entourée de ses enfants et petits enfants, Fabie fut ravie d'accueillir ses amis les Atefois.

Avec un l'apéro surprise, nous avons dégusté la Trouspinette fabriquée par son papa.

A l'unanimité les Atefois ont appréciés le parcours, concocté par Fabie et son petit frère Marc, des chemins en partant  de Chateauneuf sur Sarthe, via Juvardeil, Cheffes, pour revenir au lieu du pique nique, une belle boucle de 2 heures 30.

Une belle journée, à renouveler en 2015.




01 août 2014

L'art de seller un cheval: pas si simple

De l'importance de reculer sa selle !!!


"Avances moi cette selle !!!" "descend de là, et remet moi ta selle à sa place, tu es sur la croupe de ton cheval"

qui n'a pas entendu ces phrases en club ??? ... et bien pour ainsi dire .... PERSONNE !!
car en Club, ou nous apprend envers et contre toute logique à avancer notre selle malgré toutes les difficultés alors rencontrées !!
j'entendais récemment : "tant que tu n'es pas sur les oreilles, c'est jamais assez en avant !!"

et bien NON !! NON NON NON et encore NON !! une selle n'est pas, et n'a JAMAIS été conçue pour être posée "sur le garrot" de votre pauvre cheval, qui souffre en silence dans le meilleur des cas, et se fait taxer d'insubordination et d'agressivité dans le pire ...

Remettre en cause un des fondements de notre sacro sainte équitation, rentrer dans le lard à des générations de moniteurs, pourquoi pas !!! mais encore faut-il justifier ces affirmations pour le moins abracadabrantes, et qui, je vous le promet, ne vous le paraîtrons plus autant dans quelques minutes !!

c'est précisément le but de cet article, affirmer oui ! combattre l'ignorance oui ! remettre en cause, encore oui !!
mais pas sans une bonne et solide justification, on s'approcherait alors d'une dictature culturelle et didactique !!!!


           I - IMPORTANCE DE LAISSER LIBRE LE GARROT

Le garrot du cheval est un véritable bras de levier, qui sert à décupler la puissance des muscles dorsaux, et des muscles de l'encolure. Dans le plan vertical, il a une amplitude dans l'espace qui peut varier jusqu'à 10cm lors de la locomotion. On peut observer ce mouvement lorsque l'on se place derrière le cheval au pas : on voit que le garrot monte et descend.

Ce mouvement doit être conservé à tout prix, et rendu possible par une selle sinon adaptée, au moins placée au bon endroit


Les épineuses du garrot,qui sont les plus hautes de la colonne vertébrale, sont le bras de levier pour la colonne vertébrale. Plus elles sont longues,plus le levier est efficace. Elles peuvent atteindre une hauteur considérable, et tout ce qui entraverait leur mouvement gênerait non seulement la locomotion complète de l'avant main du cheval, mais risquerait également de les endommager gravement, par contact répété du matériel avec l'os (rappelons que dans la plupart des cas, le haut du garrot est très peu charnu)