18 avril 2015

Le P'tit Journal de l'ATEF





  • Prochains rendez-vous: 



  • Dim 26 avril La tablée baugeoise

Rendez vous à la maison "Le Douglas" parking prévu pour les vans, si vous voulez apporter fils et piquets pour paddock, départ prévu pour 9h30 pour un circuit des Bauges de 27 km environ,
Retour pour un pique nique a la maison, possibilité de faire des grillades, barbecue à disposition.
L'apéro sera offert par votre hôtesse. Véro 06.28.89.036.77

  • 1er et 2 mai 2015 RANDONNEE EN BORD DE LOIRE SAUMUR et TURQUANT 

  •  23-24-25 mai La Barre de Mont  
 

05 avril 2015

L'orée du bois

Comme chaque année Marie-Cécile et Alain Boidin nous reçoivent, pour une balade autour de Fougeré (49), un parcours particulièrement boisé idéal pour la randonnée équestre. 14 cavaliers sous un ciel nuageux mais sans pluie ont appréciés ces chemins et l'accueil amical de nos hôtes autour du repas de clôture de cette symphatique journée.





22 mars 2015

Fin de vie du cheval : un rapport sort de l’ombre

Par Amélie Tsaag-Valren  cheval-savoir.com


Le Conseil général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces ruraux s’est penché sur la gestion des chevaux en fin de vie. Il a dévoilé des propositions hallucinantes dans son rapport rendu en septembre dernier : rendre la souscription d’une « assurance fin de vie » obligatoire pour les propriétaires de chevaux qui refusent l’abattoir, faciliter l’entrée des équidés médicamentés dans la chaîne alimentaire et interdire l’exclusion définitive de la filière viande !
Alors que la population – les études ne cessent de le prouver – est de plus en plus sensible au sort des animaux, alors que l’hippophagie n’a jamais cessé de diminuer et pourrait bientôt disparaître en France, ce rapport ressemble à une mauvaise blague concoctée pour réunir les pires cauchemars des propriétaires d’équidés. La proposition du Conseil général de l’alimentation de l’agriculture (CGAAER) n’est certes qu’un élément parmi d’autres, mais son adoption aurait des répercussions sévères à l’heure où nombre de propriétaires doivent déjà supporter la hausse des frais d’hébergement en pension.

Depuis la fin de l’équarrissage public en 2009, un malaise s’était durablement installé. Entre l’augmentation des maltraitances et celle des « fraudes à la retraite », nous appelions de nos vœux une réflexion globale sur la gestion de la fin de vie du cheval.